Communication

Alexis HANQUINQUANT - Champion du Monde 2018 de Triathlon

Alexis HANQUINQUANT revient d'Australie avec un nouveau titre de Champion du monde.

 

DUATHLON...NICOLAS Benoit sélectionné pour les MONDIAUX 2018....

posté à 08h41 dans "nationale"

 

9 mai 2018 Sélection pour les Championnats du Monde de Duathlon Courte Distance

    

  Le Directeur Technique National, Benjamin Maze, vient de valider, après avis du comité de sélection, la liste des athlètes qui représenteront l’Equipe de France à Fyn (Danemark) le 6 juillet prochain.)

Benoît NICOLAS (ESM Gonfreville l’Orcher) Championdu Monde en titre a réalisé le critère « de droit » d’accès à la sélection et on connait sa capacité à être performant le jour J. Quant à Benjamin CHOQUERT et Yohan LE BERRE (Metz Triathlon), ils font actuellement main basse sur les étapes du Grand Prix et le Championnat de France. Leur expérience internationale et leur niveau actuel laisse présager de grandes choses. L’avis de David MANGEL : « Chacun des trois est capable de décrocher une médaille, c’est donc l’objectif clairement affiché. Benoît connait actuellement un léger contre temps dans sa préparation (blessure au pied à Bondoufle puis chute à vélo), ce qui l’a écarté des deux derniers Grand Prix mais j’ai une totale confiance en sa capacité à répondre présent le 6 juillet. Benjamin a réalisé un début de saison impressionnant tout comme Yohan. Ils sont aujourd’hui des cadres indiscutables de l’Equipe de France. Le circuit national étant entre parenthèses jusqu’au 2 septembre, toutes les énergies doivent désormais être concentrées sur le Mondial pour arriver dans le meilleur état de fraîcheur ». Sélection pour les Championnats du Monde de Duathlon 2018

 

La médaille de Bronze pour le Président René MOUSSEL

Lors de l'Assemblée Générale de la Ligue de Normandie de Triathlon le 03 février 2018, René MOUSSEL s'est vu remettre la médaille de bronze Jeunesse et sport par Jean ROUSSEL, Président du Comité Régional des Médaillés de la Jeunesse, des Sports et de l'Engagement Associatif de Normandie, en présence de Bernard St Jean de la F.F.TRI.

Maryvonne AVELOT, présidente du club d'Evreux AC Triathlon a prononcé un discours retraçant le parcours de René ainsi que son engagement associatif.

Img 2097

 

Rencontre des métiers du sport - lundi 09 octobre 2017 à Oissel

Événement coorganisé par la cité des Métiers de Normandie et le Comité Régional Olympique et Sportif.
Présentation de plusieurs métiers du sport et échanges avec la salle.

Le public était composé essentiellement de lycéens qui souhaitent s'orienter professionnellement dans le secteur du sport, ainsi que des demandeurs d'emploi intéressés par ce domaine d'activités.
Chaque intervenant a fait une présentation de sa structure, de son parcours, de ses missions et a répondu aux éventuelles questions du public.

Le déroulé était le suivant:

Ø  14h00 : Françoise LEMONNIER - Cité des métiers - Introduction

Ø  14h05 : Johann PETIT - Agent de développement CROS - Présentation

Ø          Pierre DEHAEN - Chargé de communication & Partenariat CROS

Ø  14h15 : Antony BOUCHER - Directeur du service des sports de la ville d'Oissel 

Ø  14h35 : Antoine BELTRAMELLO - Technicien Sportif Régional Ligue de Normandie d'Aviron

Ø  14h50 : Lydie FAURE - Chargée de mission Sport Santé au CDOS 27

Ø  15h20 : Eva OZEEL - Conseillère Technique Ligue de Normandie de Triathlon

Ø  15h35 : Jean-François RENAULT - DRDJSCS Normandie - Référent emploi et apprentissage

Ø  15h45 : Echanges avec la salle, puis clôture (Mme LEMONNIER)

46 personnes étaient inscrites à cette rencontre.

22308851 785279091642063 6803132064775392046 n

 

DUATHLON...L'Interwiew de Benoit par Théo PEAN (Trimag)...

posté à 08h01 dans "nationale"

On refait l’euro Duathlon avec Benoit Nicolas – « Je pense que je suis vétéran et que j’ai de la chance d’être en Équipe de France »

IL y a 1 jour par Théo Péan

 

Benoît Nicolas a pris la deuxième place derrière l’Espagnol Emilio Martin, pour cet ancien champion du monde, ce résultat a pourtant été savouré comme une victoire. On s’est entretenu avec lui pour refaire sa course et mieux comprendre son cheminement.

Benoit, raconte-nous un peu ta préparation pour ce Championnat, ton hiver a été perturbé, peux-tu nous en dire plus ? 

J’ai chopé la crève 10 jours avant Le Corrida de Houilles (18 décembre 2016), j’y suis allé quand même parce que ça allait un petit peu mieux (Benoit a réalisé un chrono de 30’13 sur ce 10 km). Le soir de la course je suis retombé malade, j’étais complètement détruit, les bronches en feu, la fièvre, 3 jours au pieu, et derrière je ne suis jamais remonté. J’ai insisté, j’ai insisté, j’ai fait les départementaux (pour la 17e fois il devient Champion de Finistère de cross), mais je n’avançais pas, j’étais cramé. Donc j’ai coupé 10 jours, et j’ai repris début février. Et quand j’ai repris … Je ne valais pas grand-chose, 5×1000 en 3’04, à fond ! Après c’était la course contre la montre pour revenir à bon niveau, je devais valoir 30’30 à la première manche (26 mars à Paillencourt, 1re manche du Championnat de France D1 où il prit la 8e place).

Malgré cela tu es présent au départ de ce Championnat d’Europe, parle-nous de la course, la première càp, cela court comment ? 

Premier 10 bornes, cela a couru assez vite quand même, on est à 3’08 de moyenne au GPS sur un parcours où il y a 500m de montée à 2/3 %, on redescend, on remonte Le truc à 2/3 %, donc on est mort en haut, mais quand je te dis on est mort, on est mort, puis on redescend, et on fait ça 4 fois. J’avais les cuisses en feu. Cela revenait à courir un 10 bornes en 30’30/30’35 sur le plat.

Ensuite vous arrivez groupé à T1, Y. Le Berre transitionne fort, comment cela se passe pour toi ? 

Oui on arrive groupé, 12, 13 je sais plus (il était 10), tous les Britanniques sont là, et Yohan transitionne très fort, cela va quasi se jouer là-dessus. Moi je galère avec ma godasse, je pars avec 50m de retard sur Yohan. Il monte la première bosse qui finit par 150m à 10% extrêmement vite (une première bosse arrive très vite après T1), moi j’étais à fond, à fond, à fond, j’ai joué ma vie, j’ai failli dégueuler en haut. On était plus que 5 en haut de la première bosse, on s’est un peu regardé, et cela revient à trois, on est donc 8, la vérité, c’est que j’en ai plein Le c** des transitions de cyclo-crossman de Yohan.

Après on arrive dans la 2e bosse, Yohan a mis un sac en bas de la montée d’1.5km à 5%, il est parti tout seul, on lui a laissé 40m puis Emilio a réagi, moi j’ai réagi, on a monté au seuil, j’ai les watts, 440 watts pendant 2’ (il précise qu’Emilio à 437 watts sur ce même segment). En haut, j’ai Buckingham dans la roue, puis derrière il y en a partout, des gars tous les 40m, 50m.

Ensuite à vélo cela s’organise comment ? 

Cela roule tranquillos, on prend 20 secondes par tour, cela n’a pas plus appuyé plus que cela, cela convenait à tout le monde pour sortir une deuxième à pied.

T’arrives donc à càp2 pour la victoire, t’es dans quel état d’esprit ? Ca va le faire ou tu sens que ca va être compliqué ? 

Je pense que ca va le faire … mais ça ne le fait pas ! Yohan part en tête, puis je le dépasse, et Emilio me remonte, Yohan pète, donc je comprends que cela va se jouer entre Emilio et moi. Il me prend 1m, 2m, il attaque la montée il a 10m, puis dans la descente 20m. Au bout de 2.5 km j’ai 15 secondes de retard, et là j’explose, j’ai plus rien dans les pattes. Avant l’arrivée j’arrive à relancer un peu, je reprends 5 secondes, mais ce ne sera pas suffisant.

Tu fais 2e, mais est-ce vraiment une déception ? La préparation n’a pas été simple ? 

Je suis content, très content, vraiment, je reviens de loin quand même. Mais j’ai pas été trop con, je savais que cela allait se jouer à vélo. Après Emilio était très fort, plus affûté, moi il me manquait des séances dures, trop court en prépa.

La suite, c’est quoi pour toi ? Tu prouves qu’en manque de préparation tu peux faire 2 aux Europe, un 2e titre de Champion du Monde, tu dois y penser ? 

Je pense que ce sera différent. Le parcours n’a rien à voir. Après on connaitra la sélection que début juillet, même si je pense que ce résultat doit me permettre d’y être forcément. Mais, je pense que je suis vétéran et que j’ai du bol d’être en Équipe de France, j’ai gagné tous les titres déjà, donc pas de pression.

Qu’est-ce qui te pousse à continuer ? Comme tu le soulignes, tu as déjà tout gagné … 

Disons que je m’emmerde, j’ai peur de grossir et devenir comme Chouki (ancien membre de l’Équipe de France d’athlétisme dans les années 2000). Garder la santé quoi.

C’est une réponse en bois … t’a peut-être peur de l’après, cela fait longtemps que tu fais cela… 

Possible … Cela fait 30 ans que je m’entraîne, mais le plaisir est là, et le plaisir passe avant tout.

Tu souhaites rajouter quelques choses ? 

Oui, c’est dur d’être vieux, et aussi que je suis ému de voir tous les messages de soutien.

Classe Sport 2017 - ROUEN TRIATHLON

Rouen Triathlon, Ecole Française de Triathlon ***, proposera à la rentrée 2017 une classe Sport à horaires aménagés avec deux établissements (Public et Privé)!

Vous trouverez ci-joints les éléments de communication autour de la Classe Sport Collège pour la rentrée 2017 regroupant les informations sur cette Classe Sport au Rouen Tri.

Bulletin inscription classe sport 2017 rouen triathlonBulletin inscription classe sport 2017 rouen triathlon

Candidature classe sport 2017 rouen triathlonCandidature classe sport 2017 rouen triathlon

Presentation classe sport 2017 rouen triathlonPresentation classe sport 2017 rouen triathlon

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 17/09/2018